/B Design comme MÉDIATION sociale


 
Par Caroline Gagnon
Agente de recherche sénior à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM)

Aussi, le champ de la pratique du design a beaucoup évolué ces dernières années et son champ d’expertise n’est plus uniquement celui de la création. Il requiert une multiplicité d’expertises. Pour participer activement à la société et à son développement et dévoiler les valeurs des lieux, des objets, des images ou des services, le design devrait réunir les différentes conditions d’action favorisant la participation des acteurs des projets. La nature transdisciplinaire des projets et des équipes implique de lier les parties prenantes : les designers au sens large (architecte, urbaniste, designer industriel, designer urbain, architecte paysagiste, ingénieur civil) mais également les élus, les citoyens, les promoteurs, les professionnels de la santé publique, les industriels, les commerçants, etc. Différents moyens d’outils d’enquête et de recherche, de ce qu’on nomme les « design research methods », souvent associés aux perspectives de design empathique ou de co-design et de design collaboratif (mais ne s’y limitant pas), peuvent être préconisés pour orienter le projet afin de mieux saisir et d’intégrer les préoccupations des différents acteurs et principalement les usagers ou les citoyens.

Advertisements

Une réponse à “/B Design comme MÉDIATION sociale

  1. Pingback: Pour une culture du design informé et engagé | Le blogue POIESIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s